Escossor, la compagnie!

La taverne de l'Escossor, lieu d'échange et de rencontre.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 amis archers 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
latrac
Officier de tir
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 53
Localisation : velay libre

MessageSujet: amis archers 2   Dim 21 Avr - 11:15

Soigner son matériel et vérifier que tout est bien en bon état de marche avant chaque
entrainement.
• Ne pas s’emparer d’un arc d’autrui sans son autorisation.
• Respecter les autres pratiques de l’archerie en exigeant le respect en retour.
• Cultiver patience, humilité, rigueur, assiduité et esthétique sans narcissisme.
Ces repères ainsi formulés constituent les bases d’une adhésion symbolique à la Charte des
Amis de la Voie Médiane qui permettra de perpétuer sereinement la transmission de
l’enseignement de Jean-Marie Coche, dont les principes techniques sont rappelés dans la partie
suivante.
Le tir instinctif souple
(Méthode Jean-Marie Coche)
• Se placer de profil à la cible selon une ligne qui passe par les 2 jambes et le centre de la
cible, le genou de la « jambe d’arc » toujours légèrement fléchi.
• Centrer le regard sur le point à atteindre et viser avec les deux yeux ouverts.
• L’arc est toujours incliné. La tête suit l’inclinaison de l’arc dont le degré varie avec la
distance qui sépare de la cible.
• Armer à pleine allonge à chaque tir et tenir le point de façon à bien « ancrer » et finir son
geste. Même lors du tir sur cible mobile, la gestuelle sera respectée ; seule la tenue du
point sera très raccourcie.
• L’armement se fait en poussant sur l’arc et en tirant simultanément sur la corde, dans un
mouvement ascendant de la main d’arc vers la cible et de la main de corde vers le point
d’ancrage
• L’armement est continu et régulier, sans mouvement inutile, comme sur le fil du rasoir. Il se
fait toujours en expirant jusqu’à l’ancrage à la commissure des lèvres où l’on marque une
courte apnée.
• L’oeil est directement au-dessus de l’encoche. A l’aide de la vision indirecte (notion de
vision secondaire ou vision floue) on vise le long du corps de flèche par un étroit contrôle
sur le plan horizontal.
• Ne jamais détourner les yeux du centre de la cible.
• Se concentrer et dès que l’on ressent « le bon moment », décocher tout en restant
immobile. Les doigts restent contre le visage à la décoche. Puis on libère en même temps
l’air restant dans les poumons.
• Le bras d’arc est ferme et ne s’abaisse qu’après la décoche.
• S’entrainer jusqu’à ce qu’instinctivement l’esprit confirme que la main d’arc est à la bonne
hauteur en vision secondaire.
• Aiguiser sa gestuelle et sa visée pour obtenir les meilleurs automatismes et éduquer son
instinct
• Chasser de son esprit toute évaluation mathématique de la distance.
• Pratiquer sur tous les terrains et toutes les distances inconnues.
• Standardiser son matériel pour éviter de se disperser et « d’encombrer » son esprit avec
des pensées parasites déstabilisantes.
Ainsi conjugués, l’esprit et la pratique permettra à la Voie Médiane de continuer à enchanter des
génération d’archers, qu’ils aient été formés par Jean-Marie Coche ou par celles et ceux qui auront
à cœur de transmettre à leur tour ce qu’il leur aura appris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escossor.unblog.fr/
Sylvius Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 17/07/2009
Localisation : perouges cite libre du prince de Savoie

MessageSujet: Re: amis archers 2   Lun 22 Avr - 7:47

bjr mon Latrac

long et difficile à lire , mais qu'elle est ton envie ?
biz

_________________
sylvius cum deum , semper fidelis, Nolite ullam misericordiam mei habere, nullam vestri habebo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escossor.unblog.fr
latrac
Officier de tir
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 53
Localisation : velay libre

MessageSujet: Re: amis archers 2   Lun 22 Avr - 10:33

pas d envie particulière
on ma envoyé les texte
et je trouvais q il y avait des choses intéressante a l intérieur
que ça pouvais nous aider dans la pratique
medievalement latrac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escossor.unblog.fr/
Alejandro
Homme d'armes
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 31
Localisation : Niévroz (Ain)

MessageSujet: Re: amis archers 2   Lun 22 Avr - 17:53

Pas mal, je me suis toujours dit qu'un bon archer tirait à l'instinctif car tout comme une voiture pour les pilotes, une épée pour l'escrime, l'arc deviens lui aussi le prolongement d'un membre ou du corps et doit fait qu'un avec la personne, comme si l'arc était pourvu lui même de nerfs sensitifs relié à notre cerveau, on ressent son poids, sa force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maco
Cantinière
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 16/08/2009
Age : 53
Localisation : pays vellave

MessageSujet: Re: amis archers 2   Lun 22 Avr - 18:14

Alejandro a écrit:
Pas mal, je me suis toujours dit qu'un bon archer tirait à l'instinctif car tout comme une voiture pour les pilotes, une épée pour l'escrime, l'arc deviens lui aussi le prolongement d'un membre ou du corps et doit fait qu'un avec la personne, comme si l'arc était pourvu lui même de nerfs sensitifs relié à notre cerveau, on ressent son poids, sa force

tout comme les champs du possible et LU ........

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
latrac
Officier de tir
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 53
Localisation : velay libre

MessageSujet: Re: amis archers 2   Mar 15 Oct - 21:46




La préhistoire
L'origine du tir à l'arc se perd dans la nuit des temps. Il n'est pas de peuplade en un coin du monde, qui n'ait pas, elle-même découvert le tir à l'arc, exception faite cependant de l'Australie, ce continent étrange dont les indigènes inventèrent le boomerang et s'en contentèrent ajuste titre d'ailleurs.
On a trouvé dans des grottes d'Espagne, des peintures rupestres évaluées à 10 000 ans avant J.C. On a découvert également un arc fossilisé dans des tourbières anglaises et dans des fouilles de cités lacustres suisses de 8 000 ans. Il est certain, de plus, que ces arcs n'étaient pas les premiers.
Le matériel s'est vite perfectionné : bois durci au feu, flèches en pointes dentelées, utilisation de la pierre, de l'os et de l'empennage de plumes. Par contre, de nos jours encore la plupart des tribus africaines ne connaissent pas cette dernière amélioration indispensable quant à la précision du tir.
Rapidement dans la haute antiquité, les contrées peu pourvues en bois ont fabriqué des arcs par collage de bandes de cornes, d'os, de nerfs et de tendrons créant ainsi les premiers arcs " composés ", l 000 ans avant les arcs actuels.
La littérature abonde de récits hauts en couleur concernant l'arc et le tir à l'arc. Le premier grand archer connu serait Ulysse. Mais tes Egyptiens, les Perses, les Assyriens et tous les peuples de notre civilisation antique sans oublier certaines peuplades de l'Extrême-Orient eurent des armées composées uniquement d'archers, souvent des mercenaires originaires d'une même région.
Les Romains n'employaient l'arc que pour la chasse. C'est ainsi que les archers numides rallièrent l'armée de Scipion l'Africain et que Annibal fut battu à Zama en 202 avant J.C. En Afrique, en Amérique, l'arc fut essentiellement un arc de chasse souvent sans grande force.
LE MOYEN AGE
Durant le haut Moyen Age, l'arc est surtout considéré comme arme de chasse, non dédaignée par les seigneurs eux-mêmes. Mais il n'est guère de temps sans guerre et Robin des Bois se défendait contre les troupes de Jean sans Terre et chassait le daim en forêt de Sherwood avec le même éclectisme.
Pendant qu'en Angleterre se développent tes corps d'archers équipés, entraînés et disciplinés, en France on fait de plus en plus confiance à une arme terrible, qui se perfectionne activement : l'arbalète.
Mais cette arme terrible à un gros défaut : sa lenteur de préparation qui n'a comme seule rivale, la lenteur des génies militaires français qui mènent leurs troupes pagailleuses de défaites en défaites : Crécy (grosse pluie qui noya les cordes des arbalètes des Français), Poitiers et Azincourt.
Ce n'est que le 28 avril 1448 que le roi Charles VII plus ouvert que ses prédécesseurs, voulant une véritable armée nationale, créa par l'ordonnance de Montels-les-Tours, les corps des Francs-Archers : sorte de garde nationale ; chaque ville devant fournir un nombre d'archers proportionnel à sa population (les Francs-Taupins). Il crée parallèlement, en 1453, une garde écossaise (Quentin Durward, Louis XI). Cependant, l'arc à fort à faire contre le développement de l'arbalète mais surtout de l'arquebuse. Finalement, l'arc et l'arbalète vont disparaître militairement sous François 1er, " Bayard tué par un coup d'arquebuse ", qui dissout le corps des Francs-Archers et ne conserve qu'une partie de la Garde Ecossaise qui sera plus une garde de prestige qu'un corps d'armée efficace.
LES COMPAGNIES D'ARC
II n'existe aucun point de départ précis, leur création se fit lentement comme au cours d'une sédimentation. Mais il est probable que nos compagnies sont issues d'organismes mi-civils, mi-militaires qui s'occupaient de l'entraînement des milices en temps de paix et l'histoire de ces organismes se perd dans la nuits des temps moyenâgeux. Les citadins se sont organisés et s'entraînent au noble jeu de l'arc principalement sur les champs communaux, les champs de foire ou dans les douves des châteaux. Les groupes devinrent des confréries. On établit des règlements copiés sur la chevalerie de l'époque : respect, dignité, entraide, etc...
C'est ainsi qu'en 1320, Saint Louis publie une ordonnance par laquelle chacun est " requis de prendre exercice du noble jeu de l'arc plutôt que de fréquenter d'autres jeux, dissolus et s'inscrit comme membre d'une confrérie de Paris.

Charles le Bel. quelque temps plus tard, reprend l'ordonnance avec plus de force et conseille " aux sénéchaux baillis, prévôts et autres officiers du royaume de mettre à exécution ladite ordonnance de point en point, sur peine d'encourir son indignation ". Les archers étaient dispensés de certains impôts et avaient titre de Francs-Archers. De plus, ils devaient être " honnêtes, polis, ne pas parler grossièrement, parler du diable, ni deshonnêtement des femmes de la carroye (ceinture) au bas ". De nombreuses amendes et punitions leur étaient infligées. Les confréries, en temps de paix, s'invitaient selon leurs affinités, en de grandes fêtes régionales appelées " bouquets ".
Toutes les compagnies avaient un Saint Patron comme emblème et en particulier Saint Sébastien qui reste actuellement le Saint plus fréquent de nos compagnies modernes, mais. Saint Georges, Saint Louis, Jeanne d'Arc, etc... ont encore de fidèles disciples.
Un prix est toujours tiré traditionnellement dans toute la France, le dimanche le plus proche du 20 janvier. Comme toutes les sociétés se trouvaient fortement imprégnées d'essence religieuse et royale, elles parurent suspectes et dangereuses à la Révolution qui, purement et simplement, comme les privilèges, les abolit le 13 juin 1790 et incorpore d'office les archers dans la Garde Nationale.
Mais, après les événements révolutionnaires, les décrets perdent de leur force et les coutumes renaissent, surtout dans ta région parisienne et dans le nord de la France.
En 1850, on compte 200 compagnies dans la région parisienne. Ces compagnies s'assemblent par affinités amicales en " familles " et ont leurs petits concours particuliers. Mais, officiellement, les compagnies sont groupées géographiquement en " ligue et Ronde "
Les " Bouquets " sont mobiles et passent de villes en villes chaque année. C'est toujours une grande fête avec fanfares, notables du département, préfet, évêque, corps constitués, porte-drapeaux, groupes sportifs et folkloriques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escossor.unblog.fr/
Sassette
Cantinière
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 43

MessageSujet: Re: amis archers 2   Mar 22 Oct - 18:46

c'est passionnant Smile

_________________
Sassette flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: amis archers 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
amis archers 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour nos amis d'outre Quiévrain... et les autres...
» Petite questions entre amis!!!
» Au revoir, les amis
» 20 euros pour les amis des detenteurs d'un passport du 4 jan au 7 mars 2010
» [Règle N°1] Et si Mickey et ses amis avaient un métier !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escossor, la compagnie! :: La taverne :: Epees et boucliers-
Sauter vers: