Escossor, la compagnie!

La taverne de l'Escossor, lieu d'échange et de rencontre.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 un chti canon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lyonis
Maistre des Codex et des sources improbables
avatar

Messages : 658
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 33

MessageSujet: un chti canon   Mar 20 Jan - 19:34

La bataille des vins, connue aussi sous le titre de Dit des vins de France, est la première tentative faite au Moyen Âge d'un classement des vins.

Ce poème en 204 vers, composé peu après 1224 par Henri d'Andeli, constitue un inappréciable témoignage sur les vignobles connus.

Il se déroule à la table du roi de France Philippe-Auguste, qui a envoyé partout ses messagers rassembler les meilleurs vins blancs, pour en établir la hiérarchie.

Un prêtre anglais, revêtu de l’étole, et dont le français fortement anglicisé est supposé produire un effet comique, déguste les vins qui lui sont présentés, excommunie ou chasse à coups de bâton les mauvais vins.

Ceux qui restent en lice ne tardent pas à se disputer la préséance et, dit le poète, ils en seraient venus aux mains si les vins avaient des mains.

"VOLEZ oïr une grant fable

Qu'il avint l’autrier fus la table

Au bon roi qui ot non Phelippe,

Qui volentiers moilloit fa pipe

Du bon vin qui eftoit du blanc.

Il le fenti gentil & franc,

Si le clamoit fon ameor.

Por le bien & por la douçor

Que li vins avoit dedenz foi,

Li rois en but fanz avoir foi.

Li rois qui eft cortois & fages

Manda a treftoz fes meffages

Qu'il alaiffent le meillor querfe

Qu'il trovaiffent en nule terre.

Premiers manda le vin de Cypre,

Ce n'eftoit pas cervoife d’Ypre,

Vin d'Auffai & de la Mouffele,

Vin d'Auni & de la Rocele,

De Saintes & de Tailleborc,

De Melans & de Treneborc,

Vin de Palme, vin de Plefence,

Vin d'Efpaingne, vin de Provence,

De Montpellier & de Nerbone,

De Bediers & de Quarquaffonne,

De Moflac, de S. Melyon,

Vin d'Orchife & de S. Yon,

Vin d'Orliens & vin de Jargueil,

Vin de Meulent, vin d'Argentueil,

Vin de Soiffons, vin d'Auviler,

Vin d'Efpernai le Bacheler,

Vin de Sezane & de Samois,

Vin d'Anjou & de Gaftinois,

D’Yfoudun, de Chaftel Raoul

Et vin de Trie la bardoul,

Vin de Nevers, vin de Sancerre,

Vin de Verdelai, vin d'Auçuerre,

De Tornierre & de Flavingni,

De S. Porchain, de Savingni,

Vin de Chablies & de Biaune,

.j. vin qui n'eft mie trop jaune ;

Plus eft vers que corne de buef.

Toz les autres ne prife .j. oef.

Treftuit vindrent en .j. conroi

Seur la table devant le roi.

Si comme Diex parla au cigne,

Chafcuns des vins fe fift plus digne

Par fa bonté, par fa poiffance

D'abevrer bien le roi de France.

Uns preftre Englois fi prift s'eftole,

Qui moult avoit la tefte fole,

S'efcommenia dant Mauvais

Qui eftoit du clos de Biauvais,

Et dant Petart de Chaalons

Qui le ventre enfle & les talons,

Et mefire Rogel d'Eftampes

Qui amaine les goutes crampes ;

Cil troi vin amainent la roingne.

A grant honte & a grant vergoingne,

Bâtant, ferant d'un bafton cort,

Les cacha li preftres de cort

Et lor dift que jamès n'entraiffent

La ou nul preudomme hantaiffent.

Les .ij. vins & de Biauvoifins

Et dans Clermons li tiers voifins,

Ces .iij. vins n'en chaça il pas

Qu'il les fenti de bon compas.

Li vin commun, li vin moien

N'erent prifié un pois baien.

Vin du Mans, de Tors retornerent

Por ce qu'a efté s'atornerent

Por la paor du preftre Englois

Qui n'ot cure de lor jenglois.

Vin d'Argenches, Chambeli, Renes

S'en fuirent tornant lor refnes,

Quar fe li préfixes les veïft,

Je croi bien qu'il les oceïft.

Primes parla vins d'Argentueil

Qui fu clers comme lerme d'ueil,

Et dift qu'il valoit mies d'aus toz.

« Or te tais, filz a putain glouz, »

Ce dift li vins de Pierre frite,

« Tu jeues a la defeonfite ;

« Ices trives feront enfretes ;

« Je vail moult miex que vous ne fetes,

« A tefmoing le vin de Marli,

« De Duoeil, de Monmorenci.

Lors dift bée fanc Dé Meulent :

« Argentueil, je fui moult dolent

« Que tu defpis tes compaignons ;

« Saches de voir nous en plaignons,

« Qui fez dant Groe de Soiffons

« Le vin de Laon, de Tausons,

« Icil dui parlent Vermendois,

« Cil doivent bien seoir au dois. »

Efpernais dift a Auviler :

« Argenteuil, trop veus aviler

« Treftoz les vins de cefte table ;

« Par Dieu trop t'es fez conneftable.

« Nous paffons Chaalons & Rains,

« Nous oftons la goûte des rains,

« Nous eftaignons toutes les fois. »

Dont saut en piez li vins d’Aufois,

Li bons gentiz vins & roiaus :

« Efpernai, trop es defloiaus !

« Tu n'as droit de parler en cort.

« Je fui cil qui la gent fecort ;

« Entre moi & ma damoifele

« Longue tonne de la Mofele,

« Nous fecorons les Alemanz,

Nous fefons treftoz noz commanz ;

« Aux Coloingnois prenons l'argent

« Dont nous repeffons notre gent. »

Lors dift li vins de la Rocele :

« Vous, Auffai, & vous, la Moufele,

« Se vous paiffiez cele gent herre,

« Je repais treftoute Engleterre,

« Bretons, Normans, Flamens, Galois,

« Et les Efcos & les Irois

« Norois & cels de Danemarche ;

« Jufques la dure bien ma marche;

« Je fui des vins li febelins,

« J'en aport toz les efterlins. »

Li vins S. Jehan d'Angeli

Si dift a Henri d’Andeli

Qu'il li avoit crevé les ex

Par fa force, tant eftoit prex.

Engolefme, Bordiaus & Saintes,

Cil i firent bien lor empaintes ;

Et li bons vins blans de Poitiers

Qui n'a cure de charretiers ;

C'eft cil qui toute gent acroche

Par la froidure de fa roche ;

Tant eft fors que par fon orgueil

Se fet coftoier au foleil.

Ne fai qui en but plus qu'affez,

Par qoi il ot les iex quaffez.

Chauveni, Montrichart, Laçoy,

Chaftel Raoul & Befançoi,

Monmorillon & Yfoudun

Furent devant le roi tot un

Por abatre le bobançois

De treftos nos bons vins françois.

Vin françois bien fe deffendoient

Et cortoifement refpondoient :

« Se vous eftes plus fort de nous,

« Nous fommes fade, favorous ;

« Si ne fefons nule tempefte

« A cuer, n'a corz, n'a oeil, n'a telle.

« Mès Vermentun, S. Brice, Auçuerre

« Si font les genz gefir au fuerre. »

Qui la veïft vins eftriver,

Et chafcun fa force aviver,

Et chafcun mener fon defroi

Sor la table devant le roi,

Ce n'est ore ne plus ne mains

Se vin eüffent piez ne mains

Je fai bien qu'il s'entretuaiffent,

Ja por le bon roi nel leffaiffent.

Qui veïft comment eftrivoient,

Et com li vin eftinceloient,

Si que la grans fale & la chambre

Sambloit plaine de bafme & d'ambre.

Ce fambloit paradis terreftre ;

Chafcuns lechierre i vousift eftre.

Chevalier, clerc, borgois, chanoine,

Contraint, muel, mefel & moine,

S'il hurtaiffent a tel quintaine,

James n'eüffent la quartaine.


Li rois les bons vins corona

Et a chafcun fon non dona.

Vin de Cypre fift apoftoile

Qui refplendift comme une eftoile ;

Dont fift chardonal & légat

Du bon gentil vin d'Aquilat ;

Puis fift . iij. rois & puis .iij. contes,

Et puis en dura tant li contes

Qu'il en fift .xij. pers en France

Ou li rois out moult grant fiance.

Qui .j. des pers porroit avoir,

Ne por argent ne por avoir,

Defor fa table a fon mengier,

Moult s'i feroit bon arengier ;

Jamès maladie n'auroit

Jusques au jor que il morroit.

Qui miex ne puet, fi n'a pas tort,

Adès o fa vielle fe dort.

Soit vin moien, per ou perfone,

Prenons tel vin que Diex nous done. "

Illustration de l'ébriété avec cette gravure du XVeme:


_________________
Sancta Virga Immaculata, préservez-moi de l'arme blanche, comme vous avez été préservée du pêché originel dans votre enfantement, comme après votre enfantement, par le Tout-puissant. Ainsi soit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
un chti canon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canon 70-200 2.8 IS II
» Des objectifs ZEISS en monture Canon EF
» Canon 18-135 IS
» Canon EOS 1000D / Nikon D60 / Nikon D40 ? Besoin d'avis!
» flash "CANON 430EX II" , dans quelle condition ?????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escossor, la compagnie! :: La taverne :: La salle commune-
Sauter vers: